Comment se fait la signature d’une convention de vente pour domaine privé

Devenir propriétaire d’un domaine privé en immobilier exige l’existence d’un contrat de vente. C’est un document à valeur légal et juridique qui implique l’accord des deux parties : vendeur et acheteur. Il constitue un justificatif obligatoire à avoir en tant que nouvel  acquéreur pour éviter d’éventuelles déconvenues.

De quoi a-t-on besoin pour signer une convention de vente ?

À la fin d’un achat immobilier, la signature de l’accord de vente est obligatoire pour justifier l’effectivité de la vente.  Il est réalisé entre les deux parties et est un document d’une importance capitale. C’est le document principal dont il faut disposer pour engager les démarches dans le cadre de l’obtention du titre foncier.  

La signature d’un pareil document exige obligatoirement la participation du vendeur et celle de l’acheteur sans oublier l’intervention d’un notaire. Cependant il peut arriver que l’une des parties ne soit pas en mesure de  participer activement à cette étape. Pour ce faire, il lui est nécessaire de se faire représenter par son notaire. De plus les parties intervenantes sont tenues de se trouver des témoins. À noter que l’acte de vente est au préalable rédigé par un notaire pour qu’il puisse avoir effet légal et juridique.

Pourquoi est-il obligatoire pour un acheteur de disposer d’un acte de vente ?

Tout investissement non prouvé n’a aucune valeur juridique. C’est-à-dire que si en tant qu’acheteur vous remettez votre argent à un vendeur sans prendre de justificatif valable, vous avez investi inutilement.  Ainsi, lorsque le vendeur se révélera être un escroc vous ne pourrez pas recourir efficacement à un tribunal. L’acte de vente en immobilier est le justificatif de transfert du bien d’un propriétaire au nom d’un acheteur.

Quand obtenir le titre de propriété ?

Le titre de propriété est l’acte authentique jugé comme l’identifiant légal et juridique du domaine acquis aux yeux de loi. Il est transmis dans un délai de 6 mois après l’obtention de l’acte de vente. C’est lui qui reconnaît le droit de propriété au nouvel acheteur. Il doit être enregistré au service de la publicité foncière. Il doit nécessairement faire intervenir le notaire et les deux parties en jeu.

Pourquoi faire appel à un notaire dans la signature de l’acte ?

Le notaire a pour rôle de s’assurer du bon déroulement de la signature de l’acte. Pour ce faire, il doit procéder à la vérification du titre de propriété du vendeur et de son identité réelle. Aussi, doit-il se renseigner sur l’existence ou non d’une hypothèque sur le bien à céder. Si la propriété appartient à plus d’une personne, il doit s’assurer que le vendeur a reçu l’accord des autres parties. Toutes ces vérifications sont toutes nécessaires pour éviter au nouvel acquéreur des surprises désagréables.

La réalisation d’un projet immobilier a valeur légale et juridique. Ceci se justifie par la subordination  d’un document légal et juridique pouvant donner plein droit à l’acheteur sur le domaine acheté. L’acquisition d’un pareil document vient finaliser une partie de la vente et permet la poursuite des procédures restantes.

BCF Theme By aThemeArt - Proudly powered by WordPress.
RETOUR EN HAUT DE PAGE