Quelles différences fait-on entre un avocat et un juriste ?

  • Publié le
  • Publié dansJuridique


Le monde juridique pilule d’emplois de tous genres. Entre avocat, juriste, juge et notaire, on se perd facilement dans les fonctions exercées par les différents hommes de droits. De toutes ces professions, celle du juriste a été toujours confondue avec celle d’un avocat. Ils travaillent certes pour l’application des lois et l’analyse de leurs implications, mais les différences entre ces deux professionnels sont bien évidentes. Cet article vous aide à arriver à faire désormais la différence entre un avocat et un juriste.


Avocat ou juriste : quelle différence ?


La première différence à faire entre un avocat et un juriste est de voir comment sont perçues ces différentes professions. Du point de vue de la définition, un avocat est identifié à un homme de droit dont la mission est de représenter un tiers et de défendre les droits et intérêts de ce dernier. Par opposition, un juriste est juste un tiers qui s’y connait bien en droit destiné à conseiller et assister un autre tiers qui ne connait pas grand-chose en l’univers du droit. Il nait déjà seulement à travers la définition de ces deux professions. On remarque déjà aisément que le juriste est plus limité grâce à ses compétences contrairement à l’avocat.


Avocat et juriste : des missions différentes


Même dans l’exercice de leur profession respective, les avocats se distinguent des juristes. Ces derniers se voient juste confier des missions de conseils et d’assistances pour des personnes qui ignorent tout ou partie de l’univers juridique. L’avocat, en plus des missions de conseils et d’assistances en droit, se voit interpeller pour beaucoup d’autres missions. Un avocat peut être le médiateur dans le règlement d’un litige. Il peut aussi dans ce même contexte représenter une des parties impliquées dans le conflit. Un autre point qui différencie l’avocat du juriste est la mission de rédaction d’actes juridiques qui lui sont confiés. L’avocat peut rédiger des contrats et autre. Toutes ces missions font que l’avocat est plus sollicité que le juriste.


Différence dans les programmes de formation


Il est déjà possible de faire la différence entre l’avocat et le juriste en jetant un coup d’œil au processus de formation. Pour exercer en tant qu’avocat, il faut au minimum un baccalauréat + 7 ans d’études en droit. Cependant, face aux difficultés de l’étude et à la forte demande, déjà avec un BAC + 5 ans d’études, on peut exercer comme avocat. Pour être juriste, en revanche, pas besoin de diplôme minimum requis. Il faut juste avoir fait des études de droit et de connaitre un max sur le sujet. Exercer en tant que juriste est donc plus facile qu’en tant qu’avocat, il s’agit là d’une différence assez importante.


Domaine ou champs d’action de l’avocat et du juriste


Une dernière différence qui s’évoque entre des deux professionnels. Il s’agit en effet de leurs domaines d’actions. L’avocat peut intervenir dans plusieurs domaines ou du moins en a la possibilité. Dans le monde des affaires, dans l’immobilier, en droit pénal ou autres, un avocat peut valablement intervenir. Le juriste par contre ne peut exercer que comme conseiller juridique en entreprise. Il s’agit encore là d’une limite dans l’exercice de la profession de juriste.

BCF Theme By aThemeArt - Proudly powered by WordPress.
RETOUR EN HAUT DE PAGE